Day 10 – Photo vérité

©joseepedneaultTaiwan is not really that blue / Taiwan n’est pas réellement aussi bleu.

Today I spent the day scanning negatives from an earlier trip to Taiwan last May. I rarely take photographs specifically for a project. I work by collecting and accumulating images that I take or collect from the Internet, archives or other sources. I usually don’t feel the need to stay true to the time, the location, the context or even the natural colours of the image (see above). Some would argue that these characteristics are inherent to photographs, whether we like or not. Maybe that’s true?

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Aujourd’hui, j’ai passé la journée à numériser des négatifs d’un voyage à Taiwan, datant de mai dernier. Je prends rarement des photos pour un projet particulier. Je travaille par collecte et accumulation d’images que je prends ou que je trouve sur Internet, dans des archives, ou d’autres sources. Habituellement, je ne sens pas la responsabilité d’être vraie par rapport à l’image, sa date, son lieu, son contexte ou même ses couleurs naturelles. Certains défendent que ces qualités sont propres à toutes images photographiques, qu’on le veuille ou non. Peut-être est-ce vrai ?

 


More realistically rendered images from Taiwan. Or are they really? / Des photos de Taiwan au rendu plus réaliste. Le sont-elles vraiment?

Day 6 – No Man is an Island

 

The book “Island at the Edge of the World, the Story of St. Kilda.” came in the mail today, thanks to Malcolm, director of Street Level Photoworks, who foresaw that it would be in my line of interest. Few minutes into the introduction and I was already fully captivated by the strange and sad story of St. Kilda.

St. Kilda is the westernmost archipelago of Scotland isolated in the North Atlantic Ocean. Its inhabitants were autonomous for thousands of years, living in symbiosis with the many birds living on the islands. Contact with inland civilization brought permanent cultural change in the society, as well as carrying diseases to which people and animals on the island had never been exposed. The population declined and was evacuated in 1930; an event that was kept secret by the state until the 1970s.

People left, birds remained.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Le livre « Island at the Edge of the World, the Story of St. Kilda” (L’île à la limite du monde, l’histoire de St Kilda) est arrivé par la poste. Merci à Malcolm, directeur à Street Level Photoworks qui s’est douté qu’il serait d’intérêt. Quelques lignes auront suffi pour piquer ma curiosité de l’étrange et triste histoire de St Kilda.

St Kilda est un archipel d’îles situées au point le plus à l’ouest de l’Écosse, isolé dans l’océan Atlantique Nord. Ses habitants y ont vécu de manière autonome pendant des milliers d’années, subsistant grâce à une symbiose particulière avec la population aviaire de l’île. Les contacts avec la civilisation extérieure provoquèrent des changements culturels importants au sein de la communauté, en plus de contaminer les animaux et les habitants de maladies auxquelles ils n’avaient jamais été exposés. La population de St Kilda déclina et l’île fut évacuée en 1930, un événement que l’état a gardé secret jusque dans les années 70.

Les hommes ont quitté, les oiseaux sont restés.

 

Remains of the village on Hirta Island. / Les ruines du village sur l’île d’Hirta. Photo: Google Earth.

The St. Kilda wren (Troglodytes troglodytes hirtensis) or in Gaelic : Dreathan-donn is an endemic bird specie of St. Kilda. / Le Troglodytes troglodytes hirtensis, ou de son nom gaélique, le Dreathan-donn, est une espèce d’oiseau endémique de St. Kilda. Drawing/Dessin: John Gerrard Keulemans — Ibis 1885